On a beaucoup entendu parler d’entreprise libérée, d’équipes autonomes ou encore de management horizontal…

Le paradoxe du manager

L’efficacité dans le paradoxe du manager

En effet, à ce jour, les salariés qui attendent plus de leur chef que ce qu’ils ont l’habitude de recevoir sont de plus en plus nombreux. Plus de support, de soutien, de justice, d’autonomie, moins de contrôle. Plus de sens, moins d’impératif, moins de verticalité. Aussi, s’il est difficile de généraliser la possibilité d’une mise en place d’un management dans cette direction, le bon manager n’est pas forcément celui qu’on voit le plus. Un manager efficace, c’est probablement celui dont on croit qu’on pourrait se passer. C’est le paradoxe du manager, car, en effet, celui-ci doit œuvrer de sorte à ce qu’on puisse se passer de lui.

Voici les paroles de Lao Tseu à méditer :

Un leader est meilleur lorsque les gens savent à peine qu’il existe, quand le travail est terminé, son objectif est réalisé, ils diront : nous l’avons fait nous-même.


Lao Tseu

Le paradoxe du manager
Catégories : Coaching

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap