Entreprise libérée et management

On entend parler d’entreprise libérée depuis un moment maintenant. Certains pensent aussi que c’est une mode qui finira par passer. L’entreprise libérée peut prendre différentes formes et des noms différents. Il est donc naturel qu’on s’y intéresse et qu’on se demande ce dont il s’agit et si c’est fait pour nous, pour notre propre entreprise.

Quelle place pour le manager dans l’entreprise libérée ?

Ce qui fait souvent débat quand on parle de ce genre de gouvernance d’entreprise, c’est la place du manager. Mais si ça fait débat, à mon sens, c’est aussi parce l’approche qu’on en a de prime abord est émotionnelle. Certains sont pour la suppression des managers, beaucoup de managers sont contre et il est facile de les comprendre.

Cependant, supprimer ou non le manager et aplatir la hiérarchie dans l’entreprise libérée n’est pas la question. Je crois que la question qui se pose plutôt c’est celle du rôle du management : quelle est la vocation de cette fonction dans une entreprise donnée et comment peut-on la faire évoluer au service de tous ?

L’entreprise libérée, un processus de transformation

En effet, dans l’entreprise libérée ce qui compte n’est pas le modèle à suivre mais plutôt, comment on se l’approprie à la mesure de sa propre maturité.

Un autre élément qui fait débat c’est celui mis à jour par certains exemples médiatisés par leur caractère spectaculaire : du jour au lendemain ou presque (c’est qu’on peut nous laisser croire) les salariés déterminent d’eux-mêmes le salaire qu’ils vont gagner. On pourrait continuer les exemples mais ce qui compte en réalité c’est de se rappeler qu’il s’agit d’un processus de transformation.

Quels sont donc les fondamentaux qui permettent de se positionner face à cette tendance ?

Se positionner à travers les fondamentaux

Voici quelques éléments de réflexion pour nous guider.

On a pu identifier quelques principes généraux. Ils facilitent la mise en place d’une entreprise libérée ou souvent, plutôt libérante, car il s’agit d’un processus de transformation qui s’inscrit dans le temps à un stade plus ou moins avancé selon l’entreprise et la maturité des gens qui la font vivre :

  • Des valeurs partagées qui font sens
  • Une culture d’entreprise commune et incarnée
  • Une confiance à priori
  • Une auto-direction
  • Un contrôle limité et agile qui tend vers l’auto-contrôle
  • Une prise de décision collégiale : les travailleurs concernés sont directement impliqués
  • Les travailleurs sont responsables de leurs décisions et leurs actes : + le degré de responsabilisation et fort + le degré d’engagement est important
  • Glissement de la fonction de contrôle et de direction vers la fonction d’accompagnement et de facilitation de la hiérarchie

Où en êtes-vous au sein de votre entreprise ? Etes-vous dans une entreprise libérante ?

entreprise libérée
Catégories : Management

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap