Réduire les gaspillages fait partie de votre culture d’entreprise ?

Dans une organisation classique, l’objectif premier est  en général d’augmenter sa productivité. L’approche agile n’élude pas cette question, bien évidemment, mais la remet à sa juste place. Aussi, dans la dynamique de développement de l’activité d’une entreprise, il y a d’autres facteurs clé de performance dont, notamment, la chasse aux dépenses inutiles avec une volonté assumée de réduire les gaspillages à travers le lean management .

On parle de huit gaspillages possibles essentiels. Le premier, dans l’industrie, est lié à la surproduction. Aussi, même si l’approche agile vient du milieu industriel, il s’est vite propagé à d’autres industries dont notamment, très vite, celle de l’informatique et des start-up. D’autres gaspillages fréquents concernent les attentes, les rebuts-retouches/corrections, les gammes et processus opératoires mal adaptés, les transports et ruptures de flux, les mouvements inutiles et les stocks (productifs ou administratifs) sans oublier un gaspillage souvent ignoré, le manque de valorisation/utilisation des compétences des collaborateurs. En effet, mal employés, très vite, ils s’ennuient et perdent toute motivation

On peut regrouper les pistes d’amélioration sous trois familles qui visent toutes à réduire les gaspillages :

  • Muda ou la chasse à l’à-peu-près (concerne notamment les taches sans valeur mais admises)
  • Mura ou le pilotage des irrégularités dans les cycles (temps d’attente, retards,…)
  • Muri ou la gestion des excès (difficulté excessive d’une tache)

La maîtrise de ces trois grandes familles de gaspillages a pour objectif principal de concentrer l’activité sur la création de valeur pour le client, c’est-à-dire, ce pourquoi il est prêt à investir son argent.

    1. Stocks inutiles : stock excessif qui induit des immobilisations (finances, espace, maintenace)
      Surproduction : le client en a demandé moins ou n’a pas demandé
      Rebuts : Bugs, erreurs, accidents, produit non-conforme au cahier des charges
      Attentes : Temps d’attente lorsque les pièces, les équipements, les informations, et les personnes ne sont pas disponibles au bon moment
      Déplacements et transports inutiles : Erreurs d’acheminement, erreurs de synchronisation expéditeur/destinataire, voyages à vide…
      Traitements inutiles : Perfectionnisme, lenteur, complexité
      Mouvements inutiles : problèmes d’ergonomie, matériel mal rangé, outil inadapté…
      Utilisation déficiente des compétences et talents : Elle entraîne une faible implication des collaborateurs mais elle est aussi une perte pour l’équipe.

Organiser la chasse aux gaspillages grâce au Value Stream Mapping

réduire les gaspillagesC’est l’outil qui regroupe l’ensemble des actions conduisant à obtenir un produit fini prêt à être livré au client. Il permet de prendre du recul sur l’ensemble des processus de manière visuelle et claire dans le but de l’optimiser en économisant les ressources dédiées à cet action.

Sa facilité d’utilisation en fait un outil de base du management lean car il est moyen efficace pour repérer et réduire les gaspillages dans la chaîne de production. Il permet également de communiquer simplement et de façon opérationnelle avec l’ensemble des collaborateurs.

Quelles actions en entreprise pour réduire les gaspillages ?

Le lean ça ne vous parle pas ? Vous pouvez aussi commencer avec cette liste à compléter :

  • Lister les gaspillages identifiés
  • En définir l’ordre de priorités dans la résolution du problème
  • Impliquer les parties prenantes (collaborateurs, fournisseurs, clients)
  • Identifier les contraintes (légales, humaines, techniques…) pour éviter les erreurs d’optimisation
  • Définir des délais adaptés
  • Trouver des solutions aux problèmes
  • Mettre en oeuvre les solutions identifiées sans tarder
  • Vérifier l’efficacité de la solution adoptée selon les principes de la Roue de Deming
  • Corriger si besoin et s’attaquer au problème suivant
  • Échanger avec les collaborateurs régulièrement
  • Mettre à disposition des moyens adaptés et éviter toute pénurie
  • Mettre en place une stratégie de gestion du temps et des priorités
  • Aider ses collaborateurs à se projeter dans l’avenir
  • Veiller à être juste
  • Maintenir le même niveau d’information et des droits égaux auprès des collaborateurs
  • Eviter toute lutte de pouvoir
  • Développer une culture de transparence et éviter les secrets
Réduire les gaspillages à travers le management

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap